Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 07:30

Eh bien personne n'a deviné le nom du dessert mystère publié dans l'article précédent ! Il ne s'agissait ni d'un flan ni d'une crème, ni d'une flognarde, ni d'une millasse, millasson ou millassou, encore moins d'un clafoutis, d'un far, d'un fondant, d'une flamiche, d'un fiadone, d'une gouère ou d'un gargouilleau... Pas de lait, de sucre ni de farine en effet dans cette PATINA DE POIRES !

Il s'agit pourtant d'un dessert très ancien, venu du fond des âges... enfin, presque, de l'Antiquité romaine ! La recette de cette patina de piris a en effet été transmise par Apicius (1er siècle de notre ère) dans le De Re Coquinaria. Vous voulez la recette ? La voilà !

 

Nobody guessed the name of the mysterious dessert presented in the previous post. It was not a flan nor a cream, neither a flognarde, a millasse, a millasson or a millassou, not even a clafoutis, a far, a fondant, a flamiche, or a fiadone, a gouère or a gargouilleau... all names of typical french regional desserts. No milk, sugar or flour indeed in this... PEAR PATINA!

Nevertheless this very old dessert comes from the beginning of humanity... well, sort of, the roman Antiquity in fact ! The recipe for this patina de piris has been given by Apicius (first century AD) in the De Re Coquinaria. Are you interested? There it is !

 

« Pira elixa et purgata e medio teres cum pipere, melle, passo, cumino, liquamine, oleo modico. Ovis missis patinam facies, piper super aspargis et inferes. »

 

P6160001


Bon je suis sympa, voici la version française !

1 kg de poire, 1/2 verre de vin blanc doux (type muscat), 4 cuil. à soupe de miel, 6 oeufs, 1 cuil. à soupe de nuoc mam (pour remplacer le garum des Romains), 2 cuil. à café d'huile d'olive, 2 cuil. à café de cumin en poudre, du poivre.

Préchauffer le four à 220 ° (th. 7/8). Peler et couper les poires en petits morceaux, les mettre à cuire avec le vin, le miel, le nuoc mam, le cumin, l'huile et le poivre, juste qu'à ce qu'elles soient tendres. Laisser tiédir, les égoutter et les ajouter aux oeufs battus en omelette. Verser dans un plat à four et mettre à cuire au bain-marie 40 à 45 mn, jusqu'à ce que le dessus soit doré. Laisser refroidir.

 

I'm a good girl, here is the english version!

1kg pears, 1/2 glass of sweet white wine (muscat for instance), 4 tblsp. honey, 6 eggs, 1 tblsp. nuoc mam (in place of the roman Garum), 2 teasp. olive oil, 2 teasp. ground cumin, pepper.

Preheat the oven at 220 °C (th. 7/8). Peal and cut the pears in small pieces, cook them with the wine, honey, nuoc mam, cumin, olive oil and pepper until tender. Let them cool down a little, drain them and add to the beaten eggs. Put in a dish suitable for the oven and cook in a bain-marie for 40-45 mn, until golden brown. Allow to cool down completely before eating.

 

FRUITS

 

Et là je vous entends... "Mais, et c'est bon ?" !  "Eh bien oui !!" Le goût du nuoc mam est présent mais assez discret (les Romains mettaient du garum partout). Le goût est certes singulier, mais plutôt bon, même s'il est assez loin des goûts actuels en matière de dessert. Le mot patina vient du plat dans lequel les cuisinières romaines préparaient ce met à base d'oeufs battus, qui était d'ailleurs décliné (ben oui, normal !! ) dans des cas versions aussi bien salées que sucrées.

Je vous engage à essayer ! Vous pouvez aussi adapter la recette au goût actuel en oubliant le nuoc mam et le poivre, et en remplaçant le cumin par d'autres épices (cannelle, quatre-épices...), mais alors vous n'aurez pas l'aperçu du goût de nos ancêtres romains !


"Very well... but is it good?" are you going to ask! "Well, yes, mind you!" am I going to answer!! The flavour of the nuoc mam is not strong (the Romans put garum in nearly all their recipes). The taste is a bit strange for our palates, but rather good, even if it is quite far from modern flavours in terms of desserts. The word  patina comes from the dish in which the roman cooks used to prepare this recipe, beaten eggs being a basis either for savoury or sweet versions .

Do try! You can also adapt the recipe for modern palates by forgetting nuoc mam and pepper, and replacing cumin by other spices (cinammon or allpsice), but then it will have nothing to do with what our roman ancestors used to like!

 

FRUITS2

 

Avez-vous déjà testé des recettes antiques ? C'est rigolo ! De mon côté j'en ai fait quelques unes, je vous en reparlerai.

Bonne journée et bene sapiat !

Have you ever tested ancient recipes? That's real fun! I did a few others, I will tell you about them some other time.

Have a nice day and bene sapiat!

 

2

Partager cet article

Published by Emmanuelle - dans Cuisine
commenter cet article

commentaires

Gaëlle/Pimlico62 04/07/2011 17:49



Oh, mais elle est géniale ta recette! Je vais la faire pour mon mari (je goûterai aussi bien sûr) car il raffole du nuoc mam et du cumin, ça tombe vraiment bien, merci!


Bisous


Gaëlle



Bidouillette/Tibilisfil 30/06/2011 11:09



J'ai dégusté des plats d'origine romaine, lors de la visite du moulin d'Evere, c'était le sujet. Mais là, je vais tenter, en plus je peux tout manger, rhoooo mille mercis!!!



Emmanuelle 30/06/2011 11:11



Super ! Et tu me diras comment tu auras trouvé !



babeth 28/06/2011 10:06



cette recetteest bien tentante!


je pense l'essayer bientôt



Pierrette 16 27/06/2011 09:04



Il fallait bien se douter que la flognarde ou autre millas charentais étaient bien trop connus!!!


Merci pour cette leçon de cuisine et d'histoire... en attendant les autres...



Bergamote de Nancy 27/06/2011 08:46



Des poires au poisson pourri... J'ai tout à coup beaucoup moins l'eau à la bouche...


Est-ce le fait que la recette n'ait pas résisté au temps???


Bonne journée!


Christelle



Tempus fugit 26/06/2011 13:54



Très très inspirante, cette recette !


Bon anniversaire et bravo pour ton superbe sac à linge !



helene 26/06/2011 08:57



euh, vu ce que tu me demandes de faire, je ne crois pas que je vais regarder ; je pense que j'utiliserai de la cannelle ou autre chose de plus " simple "  pour mon esprit.


bisous helene



Véronique D 25/06/2011 22:22



A essayer... un jour! Bon dimanche!



olgayou 25/06/2011 20:22



ça alors, je ne ne pensais pas que c'était un dessert aussi ancien... peut-être testerai-je, par curiosité ... mais le nuoc man, ah ça non, pas question !!! je ne suis pas une aventurière vas-tu
penser... mais, même si j'aime bien tester de nouvelles recettes, le poisson pourri, non, non, et non !!! en tout cas, un grand merci pour cette recette et la petite leçon d'histoire... bonne
soirée



Michele 25/06/2011 18:57



Ils sont fous ces romains! Mais dans un livre de Pascal Quignard, Apronenia Avitia mange bien pire.... C'est à essayer.


Bises



Muriel 25/06/2011 18:55



j'essaierai, mais avec du 4 épices: je ne raffole pas du cumin! Merci pour cette recette venue du fond des âges!



brigitte 25/06/2011 17:42



ce dessert m'a l'air singulier mais pourquoi pas essayer aprés tout!!


Bon week-end


Brigitte



helene 25/06/2011 17:42



et bien regardes un peu de qu'était le " garum "


Le garum, ou liquamen (qui veut dire « jus » ou « sauce » en latin) était une sauce, le principal condiment utilisé à
Rome dès la période étrusque et en Grèce antique (garos). Il s'agissait de chair ou de viscères de poisson, voire d'huitres, ayant fermenté longtemps dans une forte quantité de sel, afin
d'éviter tout pourrissement. Il entrait dans la composition de nombreux plats, notamment à cause de son fort goût salé.


je crois que je vais préférer la nuoc nam ou la cannelle !!!!


helene



Emmanuelle 25/06/2011 17:58



 Eh bien regarde un peu ce que c'est que le nuoc mam !!



helene 25/06/2011 17:40



a tester ; on aurait jamais trouvé ! au fait, j'ai un livre de recettes " moyennageuses " si cela t'intéresse, je te le prête


bisous et lundi je t'envoi quelque chose ; il y aura une surprise en plus dedans


helene



Emmanuelle 25/06/2011 18:03



Je veux bien !



Brigitte 25/06/2011 16:12



Je ne sais pas si j'oserai le choc "nuoc mam - poires " mais par contre miel  - épices ça me tente bien !


Merci pour cette recette surprenante !


 



Emmanuelle 25/06/2011 18:04



Si si, ose, tu verras que ça n'est pas si terrible !!



Casimir 25/06/2011 14:53



merci pour cette bonne idée !!!


bizzz


bon WE



Miaou 25/06/2011 14:38



Et bien voila qui est orginal !!


Je ne dis pas que je n'essaierais pas mais ma curiosité , vu que je te lis apres le repas, est tout à coup plus ilimité !


Bises


Isabelle



JOELLE 25/06/2011 13:11



C'était vraiment tè_s dur à trouver!!! Je ne connaissais pas ette recette et je n'ai jamais tester de vieills recettes.


Biz



jom 25/06/2011 12:36



Merci pour cette recette que je vais tester cet automne quand les poiriers croûleront (j'espère) sous les fruits. Je pense que j'aimerais car j'ai une grande habitude du sucré salé épicé
...  Pour info, poire et poivre se marient parfaitement. J'en veux pour preuve cet excellent dessert berrichon au doux nom de poirat dont je peux te donner la recettesi tu veux



vivi 25/06/2011 11:19



je n'aurai jamais pense a une recette antique !



♥ marylin ♥ 25/06/2011 09:37



le top du top !


bisous bisous



Nathalie-Cerise 25/06/2011 09:15



Non seulement tu régales nos papilles mais aussi nos méninges... Un bien bel article. Bisous



Nini79 25/06/2011 08:35



Emmanuelle, tu es une perle !! non seulement tu nous aides à ne pas broder idiotes, mais tu nous offres des recettes antiques, c'est génial !


Merci pour la traduction, car mon latin est très euh  rouillé (pour ne pas dire totalement oublié )...


Je vais tester dès que possible, en tout cas, merci, merci, merci, un gros bisou, et je suis pour à 300 % tester d'autres recettes venues du fond des âges...


Passe un excellent week-end



Emmanuelle 25/06/2011 08:43



Merci Nini, tu es tro gentille ! Tu me diras ce que tu as pensé de cette recette quand tu l'auras essayée ! Bisous et bonne journée !



marlie 25/06/2011 08:33



Quelle bonne idée ! Faire découvrir la cuisine des temps passés : on est souvent étonné par la qualité gustative de ces recettes d'un autre temps. Bon appétit !



Falbala 25/06/2011 08:32



Je n'ai pas testé les recettes antiques mais je connais le garum (doublement) dont Pompéi était gros producteur. Le guide avait posé la question au sujet de cette activité et avait été très
surpris que je lui apporte la réponse... mais il ne savait pas que c'était sans mérite !



marivais 25/06/2011 08:19



je n'ai jamais testé les recettes antiques, mais tu les trouves où ? Cela a l'air bien bon en tous les cas, je vais peut être essayer, merci de nous la faire partager.



Emmanuelle 25/06/2011 10:02



Il existe quelques ouvrages qui traitent de cuisine antique, mais tu trouveras aussi pas mal de recettes sur Internet ! N'hésite pas à essayer celle-ci !



Passionnée 25/06/2011 07:46



Une recette bien originale dis donc


Bisous, bisous et bon samedi



Présentation

  • : Le marquoir d'Elise
  • : Partager avec vous ma passion pour les marquoirs anciens, le point de croix, la broderie traditionelle, le patchwork et le cartonnage
  • Contact

Mes autres blogs

Follow Me on Pinterest

Rechercher

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -